Questions de santé: Vapotage et cigarette électronique

Questions de santé: Vapotage et cigarette électronique

 

VAPOTAGE ET CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

Je suis la mère d’un adolescent atteint de la fibrose kystique. Depuis quelques mois, il a commencé à vapoter la fameuse cigarette électronique. Quels sont les risques encourus ? S’il y en a, sont-ils moins importants que ceux connus concernant la cigarette conventionnelle ? En tant que mère, je suis inquiète. Pourriez-vous m’en dire plus à
ce sujet ?

Contrairement aux cigarettes classiques, les cigarettes électroniques ne contiennent pas de tabac. Il s’agit de dispositifs alimentés par une pile qui renferment un élément chauffant et une cartouche remplie de liquide. En prenant une bouffée, le dispositif chauffe le liquide, ce qui produit une vapeur. Par rapport aux cigarettes classiques, cela se compare à la bouffée qui brûle le tabac et produit de la fumée – le grand danger pour le fumeur et les gens alentour – sans mentionner le goudron et le monoxyde de carbone que le fumeur inhale. La cigarette électronique peut sembler moins nocive en comparaison, mais quand on regarde de plus près ce que contient le liquide, ça soulève d’autres inquiétudes. Tout comme les cigarettes classiques, plusieurs liquides destinés aux cigarettes électroniques contiennent de la nicotine, et ce, même si la nicotine pour les cigarettes électroniques n’est pas autorisée officiellement au Canada. Les liquides contiennent souvent d’autres ingrédients, comme du propylène glycol, un populaire additif alimentaire. De plus, ils sont offerts dans des centaines de saveurs, comme la fraise, la bière de racinette et le thé chai, ce qui rend ces cigarettes très attrayantes pour les enfants et les adolescents. La fabrication et la vente de liquides pour les cigarettes électroniques ne font pas encore l’objet d’une surveillance attentive au Canada, ce qui veut dire que les proportions et les ingrédients indiqués sur l’étiquette pourraient ne pas toujours être exacts. Qui plus est, l’industrie des cigarettes électroniques est encore si récente qu’il n’y a pas de données sur les effets de l’inhalation de ces liquides à long terme. Une des principales ressemblances entre les deux types de cigarettes qu’on ne peut passer sous silence, c’est que les cigarettes électroniques imitent les cigarettes classiques. Les autorités de santé publique parlent maintenant du danger de rendre le tabagisme de nouveau acceptable, ce qui pourrait anéantir des décennies de travail accompli par les campagnes antitabac. Les cigarettes électroniques ne devraient jamais être vues comme une meilleure façon de commencer à fumer. Les spécialistes de la pédiatrie s’entendent tous pour dire que les enfants, les adolescents et les adultes ne devraient jamais prendre l’habitude de fumer, peu importe qu’il s’agisse de cigarettes électroniques ou de cigarettes classiques.

— Les spécialistes Info-Santé. Hôpital de Montréal pour enfants (CUSM)Gifts for Runners