Chronique santé - Hémoptysies, activité physique et régimes hypotoxiques

Chronique santé – Hémoptysies, activité physique et régimes hypotoxiques

Chronique santé – Hémoptysies, activité physique et régimes hypotoxiques

Dre Lara Bilodeau

M.D., FRCPC

Pneumologue

Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec Québec (Québec) Canada

 

Q: Il m’arrive assez fréquemment d’avoir des hémoptysies (saignements pulmonaires). J’ai l’impression, peut-être à tort, qu’elles sont consécutives à la pratique de certains sports. D’après vous, existe-t-il un lien de cause à effet entre l’activité physique et les hémoptysies? Devrais-je envisager de ne plus pratiquer certains sports? Les régimes hypotoxiques, dits anti-inflammatoires (régimes sans gluten, alimentation vivante, etc.) et leurs bénéfices pour les personnes FK sont-ils pertinents?

R : Les hémoptysies (expectorations de sang) légères surviennent fréquemment chez les personnes atteintes de fibrose kystique. Elles sont secondaires à l’infection bactérienne chronique qui entraîne une réaction inflammatoire avec formation de vaisseaux sanguins. Les saignements proviennent d’artères bronchiques qui se rupturent à la toux ou qui sont érodées en raison de l’inflammation. Les saignements très légers se résolvent souvent sans intervention. Un saignement persistant est un symptôme de surinfection pulmonaire et nécessite que vous consultiez votre équipe traitante pour savoir quoi faire. Le traitement consiste à prendre des antibiotiques pour combattre les bactéries présentes dans les poumons. Selon l’importance du saignement, il peut s’avérer nécessaire de modérer la physiothérapie respiratoire et de cesser temporairement certains médicaments qui stimulent la toux, comme par exemple le salin hypertonique.

Environ 4 % des personnes atteintes de fibrose kystique vont présenter une hémoptysie massive (expectoration d’au moins 250 mL de sang en 24 heures) dans le cours de leur maladie. Les per- sonnes qui présentent un tel saignement doivent être hospitalisées et vont souvent nécessiter une embolisation d’artères bronchiques, c’est-à-dire une intervention qui permet de bloquer les vaisseaux qui saignent.

Le meilleur moyen pour essayer de prévenir les hémoptysies est de traiter l’infection bactérienne chronique avec les antibiotiques appropriés. Il est également important de bien prendre ses enzymes et ses vitamines puisqu’un déficit en vitamine K affecte la coagulation, ce qui favorise les saignements. Il n’y a aucun régime reconnu pour prévenir ou guérir les hémoptysies. Il est plutôt important de maintenir un poids santé et de suivre les recommandations de votre nutritionniste. En ce qui a trait à l’activité physique, aucun sport n’est identifié comme étant une cause d’hémoptysies. Cependant, si vous remarquez qu’une activité en particulier semble déclencher des hémoptysies de façon récidivante, il est préférable de vous abstenir de faire cette activité. Il est aussi indiqué d’éviter les activités physiques intenses lorsque vous présentez des hémoptysies, le temps que les saignements soient résolus.

Adidas

Partager :