Nous pouvons vous aider

Pneumothorax et Hémoptysie

Un pneumothorax est une complication assez courante de la fibrose kystique (FK). Il survient lorsqu’une petite partie des poumons éclate, laissant l’air s’engouffrer dans la cavité pleurale (espace étroit situé entre la couche cutanée qui tapisse les poumons et la cavité thoracique). Ceci crée une pression autour du poumon et provoque l’affaissement des alvéoles pulmonaires. De 10 à 25 % des personnes vivant avec la FK présenteront un pneumothorax. Des séances régulières de physiothérapie et la prise de vos médicaments peuvent vous aider à prévenir l’atteinte pulmonaire menant au développement d’un pneumothorax.

Quels sont les symptômes d’un pneumothorax?

Les patients qui ont déjà subi un pneumothorax en font généralement la description qui suit : une douleur aiguë et soudaine dans la poitrine ou l’épaule, accompagnée de difficultés respiratoires accrues. Parfois, ces symptômes sont associés à une baisse du niveau de saturation (oxygène dans le sang) et à une accélération de la fréquence cardiaque. Souvent, les deux côtés du thorax sont gonflés de façon inégale.

Que dois-je faire si je crois souffrir d’un pneumothorax?

Un pneumothorax exige un traitement médical immédiat. Rendez-vous à l’hôpital sur-le-champ. Il s’agit d’un problème grave. En plus de l’examen par le médecin, on vous fera passer une radiographie pulmonaire. Si vous croyez souffrir d’un pneumothorax, n’exécutez pas de test respiratoire avant d’avoir obtenu les résultats de la radiographie; cela pourrait aggraver le pneumothorax.

Quels sont les traitements d’un pneumothorax?

Le traitement d’un pneumothorax dépend de son étendue. S’il s’agit d’un épisode mineur, le traitement peut se limiter à une simple surveillance avec ou sans apport d’oxygène. Si l’épisode est plus sérieux, vous pourriez avoir besoin d’un drain thoracique pour chasser l’air de la cavité pleurale et donner une chance à votre poumon de se rétablir de lui-même.

Est-ce que je présente un risque de contracter un autre pneumothorax après en avoir fait un premier?

Hélas, oui. Les études ont démontré que les personnes ayant déjà eu un pneumothorax présentaient un risque plus élevé d’en présenter un second, particulièrement dans les six mois suivant le premier épisode. Si cela devait se produire, votre médecin discutera avec vous et avec votre famille des différents choix de traitement qui s’offrent à vous.

Puis-je reprendre mes activités normales après un pneumothorax?

Oui. Évitez tout de même de vous livrer à des activités extrêmes, telles la plongée en scaphandre autonome ou le vol dans un appareil dépressurisé. De telles activités peuvent accroître le risque de présenter un pneumothorax.

Qu’est-ce que l’hémoptysie?

L’hémoptysie est une pathologie caractérisée par l’expectoration de sang provenant des poumons. Il s’agit d’une complication courante de la FK; en fait, certaines études indiquent que 60 % des patients vivant avec la FK en souffriront.

L’hémoptysie peut entraîner beaucoup de stress, particulièrement lors d’un premier épisode. Il en existe trois types : l’hémoptysie mineure, l’hémoptysie majeure et l’hémoptysie massive.

  • Avec une hémoptysie mineure, les quantités de sang expectorées sont généralement restreintes. Une inflammation ou une infection pulmonaire occasionne habituellement ce type d’hémoptysie. La quantité de sang peut varier au cours de la journée; il peut s’agir de simples traînées de sang dans le mucus, mais aussi d’une quantité de sang équivalant à quelques cuillerée à thé.
  • L’hémoptysie majeure est plus difficile à définir, mais on en parle habituellement lorsque les patients expectorent une quantité de sang équivalente à quelques cuillerées à thé sur une période de 24 heures.
  • L’hémoptysie massive est une pathologie grave; les patients expectorent plus que l’équivalent de quelques cuillerées à thé. La quantité du sang expectoré peut atteindre jusqu’à deux tasses sur une période de 24 heures. Si vous présentez une hémoptysie majeure ou massive, vous devez vous rendre immédiatement à l’hôpital.

Que se passe-t-il dans mes poumons lorsque je contracte une hémoptysie?

Il arrive parfois que les patients atteints de FK présentent une bronchectasie, c’est-à-dire une dilatation des bronches et des bronchioles (conduits aériens) dans les poumons. Ces zones dilatées présentent un plus grand nombre de vaisseaux sanguins de surface et sont par conséquent plus enclins à fuir ou à se rompre en cas d’infection. Au cours d’une hémoptysie massive, une zone bronchiestasique des poumons éclate et le patient expectore le sang infecté de la zone en question. Le mucus peut présenter de petites traînées de sang ou apparaître ensanglanté.

Que dois-je faire si je souffre d’hémoptysie?

Il est normal que l’hémoptysie vous rende très anxieux, mais tâchez de garder votre calme. Si le sang expectoré est rouge vif, rendez-vous immédiatement à l’hôpital. Si le saignement est peu important, téléphonez à la clinique de FK; votre médecin voudra certainement vous examiner. Chaque fois que vous présenterez une hémoptysie, essayez de noter la quantité de sang expectorée; votre médecin vous demandera de lui en faire une estimation approximative.

Quels sont les traitements de l’hémoptysie?

Le traitement dépend de la gravité de l’hémoptysie et de son emplacement. Cela peut comprendre :

  • une simple surveillance (avec ou sans antibiothérapie)
  • une embolisation (procédure consistant à obstruer les vaisseaux sanguins d’où provient le saignement),
  • une intervention chirurgicale

Votre médecin vous donnera tous les détails sur ces choix de traitement.

 

Est-ce que je présente des risques d’avoir d’autres épisodes d’hémoptysie après un premier épisode?

L’hémoptysie étant une complication courante, vous présenterez toujours un risque d’avoir un autre épisode d’hémoptysie. Il n’existe aucun moyen de prévenir une hémoptysie massive, mais le fait d’adhérer à votre traitement médical réduira certainement les chances de présenter une atteinte pulmonaire et une bronchectasie plus importante.

Puis-je reprendre mes activités normales après une hémoptysie?

Oui, assurément! Cependant, si vous êtes victime d’une hémoptysie majeure ou massive, interrompez vos séances de physiothérapie et ne passez pas d’épreuves respiratoires; cela pourrait déclencher un autre épisode. En cas de doute, communiquez avec votre clinique de FK.

 

Source

 

 

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *