Innovation: Le nouveau CHUM, des innovations au service des patients

Le nouveau CHUM, des innovations au service des patients

Les textes originaux sont parus dans les
volumes 1 et 2 (édition 6) du CHUMagazine.

 

Bientôt, le nouveau CHUM accueillera ses premiers patients. À l’angle des rues Viger et Saint-Denis, à quelques pas du Centre de recherche du CHUM inauguré en 2013, les tours d’hospitalisation s’élèvent à leur pleine hauteur depuis la fin du mois d’avril 2015. De trois hôpitaux plusieurs fois centenaires, on passe à un hôpital du XXIe siècle : l’exercice va bien au-delà de la construction et d’un méga déménagement.

L’HÔPITAL DU CENTRE HOSPITALIER DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL (CHUM)

Le CHUM offrira des soins spécialisés et surspécialisés (dits tertiaires et quaternaires) aux patients provenant de la grande région de Montréal et de tout le Québec. Si vous êtes victime d’une brûlure grave nécessitant des soins intensifs, c’est au CHUM que vous serez soigné, même si vous habitez en Outaouais, par exemple. De plus, les cliniques de greffe pulmonaire et de fibrose kystique de l’Hôtel-Dieu y seront transférées. Déjà, le CHUM possède une expertise reconnue dans plusieurs domaines de pointe, notamment en gestion de la douleur chronique et en transplantation (poumons, cœur, reins, pancréas, foie). Il a également une vocation de recherche, d’enseignement et d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé.

Dans le nouvel hôpital, il y aura 772 chambres individuelles comprenant un espace famille, 39 salles d’opération et 443 salles d’examen. L’urgence pourra accueillir 65 000 visiteurs par année.

Pour les patients, il s’agira d’un lieu favorable à la guérison et au mieux-être. Les chambres individuelles, pour éviter la transmission des infections et offrir plus d’intimité aux patients gravement malades, sont une innovation importante. Il y aura séparation entre les zones hospitalière et ambulatoire (cliniques de jour) pour favoriser la quiétude des personnes hospitalisées. Et bonne nouvelle, l’accès direct, par l’intérieur, à la station de métro Champ-de-Mars, permettra d’éviter aux usagers d’affronter les intempéries extérieures !

100 % d’air neuf en tout temps

Grâce à ses centrales de traitement d’air uniques, le CHUM sera le seul hôpital en Amérique du Nord à offrir aux patients, visiteurs, employés et équipes soignantes un environnement à 100 % d’air neuf. Qu’est ce que cela signifie ? Une fois traité et distribué, l’air sera automatiquement rejeté à l’extérieur sans être recyclé. À terme, 41 centrales de traitement d’air assureront un approvisionnement en air extérieur d’environ 80 000 mètres cubes par minute. Ces centrales de traitement d’air assureront un renouvellement d’air continu à l’intérieur de l’hôpital. Une innovation qui devient un outil efficace contre la propagation des infections.

Salles d’opération hybrides

Le nouveau CHUM comptera 39 salles d’opération, dont trois salles hybrides, combinant une salle d’opération conventionnelle avec une salle d’imagerie de type angiographie (pour l’imagerie des vaisseaux sanguins). Munies d’une aire de contrôle adjacente, ces salles plombées seront utilisées pour les opérations guidées par angiographie, ainsi que pour plusieurs interventions vasculaires, cardiaques ou neurologiques. Les équipes auront accès à trois salles hybrides de près de 100 mètres carrés conçues spécifiquement pour ces types d’intervention.

Petite puce, grande révolution !

Un tout nouveau système informatique de réapprovisionnement en double casier assurera une disponibilité constante des stocks de matériel stérile et d’autres fournitures médicales. Lorsque le premier compartiment devient vide, il suffira de prendre l’étiquette du produit qui s’y trouve et de l’apposer sur le tableau de contrôle. La puce de radio-identification insérée dans l’étiquette enclenchera le processus de ravitaillement. Pour le personnel de soins, fini le temps alloué aux tâches manuelles comme l’entrée de données ou
l’inventaire. Le système informatique de réapprovisionnement, déjà présent dans quelques unités de soins des trois hôpitaux, permettra le ravitaillement rapide des fournitures.

Double sécurité pour les patients

Tout a été mis en œuvre au nouvel hôpital afin d’assurer le maintien constant des services aux patients, notamment par le dédoublement des principaux systèmes d’approvisionnement, de sécurité ou d’alimentation. En d’autres mots, un deuxième système prendra la relève, sans causer d’interruption de service, advenant un incident ou une panne du premier. Un système de secours a donc été prévu pour l’approvisionnement en gaz médicaux, les pompes d’incendie, l’alimentation en eau, l’électricité, le gaz naturel, ainsi que pour le traitement de l’air et les infrastructures de télécommunications. Au Québec, seul le nouveau CHUM sera équipé de systèmes de bâtiment aussi complets.

Système d’appel de garde d’avant-garde

Un tout nouveau système d’appel de garde sera installé dans chacune des 772 chambres individuelles ainsi que dans tous les environnements cliniques. Par le biais d’une interface murale, le personnel sera en mesure de communiquer directement avec les différents postes de professionnels, de signifier sa présence, de
demander de l’aide ou même de lancer le code bleu (arrêt cardiaque). Une lumière DEL installée à l’extérieur de la chambre sera reliée à ces interfaces murales et affichera une couleur distincte en fonction de la commande effectuée. De son lit ou de sa civière, le patient pourra signaler son besoin au personnel par le biais d’une télécommande ou d’un interphone mural. Différentes icônes correspondent à différentes demandes : médicaments, eau, toilette ou demande de nature générale

Véhicules autoguidés et autres astuces logistiques

Deux innovations majeures sont au centre de la réorganisation logistique du nouvel hôpital : les véhicules autoguidés (VAG) et le système de transport pneumatique. Près de 70 VAG assureront quotidiennement un peu plus de 3 500 déplacements de matériel via des tracés précis. Par ailleurs, la livraison d’un peu plus de 6 000 médicaments, prélèvements, échantillons, produits sanguins et autres sera effectuée quotidiennement à l’intérieur de l’hôpital sur un circuit de conduits
totalisant plus de 9 km. Les véhicules autoguidés circuleront dans des corridors et ascenseurs distincts afin de transporter les chariots de matériel, sans jamais encombrer les corridors de l’hôpital. Le personnel livrera et accueillera ces produits à partir de l’une des 129
stations du système de transport pneumatique. Un circuit indépendant et propre au transport d’isotopes médicaux assurera une connexion directe du local du cyclotron du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) à une alcôve située à proximité dans le secteur de la médecine nucléaire. Le cyclotron est un appareil qui produit des atomes radioactifs sécuritaires (isotopes) qui servent au traitement des cancers et à la recherche en imagerie.Adidas Shoes