Ventolin: relations sexuelles et exercices

Ventolin: relations sexuelles et exercices

Juste avant d’avoir une relation sexuelle, je prends du Ventolin pour dégager mes bronches et ainsi m’éviter de tousser. Mais j’ai lu que le Ventolin pouvait avoir des effets néfastes, l’un de ceux-ci étant des complications cardiaques. Le Ventolin me fait déjà trembler. Pourrait-il y avoir des risques, dans mon cas, à faire usage du Ventolin avant une relation sexuelle?

Le Ventolin est prescrit chez les personnes vivant avec la fibrose kystique parce que plus de la moitié d’entre elles souffrent d’une hyperréactivité bronchique, qui peut toutefois varier dans le temps. L’hyperréactivité bronchique, qu’on retrouve aussi chez tous les asthmatiques, peut se définir comme une trop grande sensibilité des bronches qui amènent celles-ci à réagir de façon excessive lorsqu’elles sont irritées. L’une de ces façons de réagir se nomme le bronchospasme; il s’agit d’une contraction du muscle qui entoure la bronche et qui réduit ainsi son calibre. Le Ventolin est un médicament bronchodilatateur : il prévient la contraction et amène la dilatation du muscle bronchique, ce qui garde la bronche « ouverte ». Précisons que parmi les stimulis qui peuvent amener les bronches à réagir de façon excessive, on retrouve, entre autres, les allergènes, les irritants non spécifiques (odeurs fortes, fumée de cigarette, air froid), les infections respiratoires et également l’exercice. Considérant ce dernier stimulus, on sait que le bronchospasme provoqué par l’effort physique peut être prévenu par le Ventolin lorsqu’on le prend de 15 à 20 minutes avant l’exercice.

Compte tenu de ces données, la personne vivant abec la fibrose kystique qui présenterait une hyperréactivité bronchique se manifestant à la suite d’un effort physique pourrait bénéficier de la prise de Ventolin avant un effort physique (amoureux ou sportif)! L’aérosol-doseur apparaîtrait alors plus approprié que le nébuliseur. Les traitements peuvent être répétés, mais doivent être espacés d’environ six heures. Le recours aux dispositifs utilisant une poudre de Ventolin (Rotacaps, Ventodisk) est tout aussi efficace et demande moins de coordination. D’autres médicaments de la même classe, tels que Berotec, Bricanyl et ProAir peuvent être également utilisés. Enfin, des médicaments plus récents, tels que Accolate et Singulaire peuvent parfois être ajoutés dans des cas où l’hyperactivité bronchique due à l’effort persiste en dépit de la médication habituelle. Ces médicaments plus récents ne doivent toutefois pas être utilisés seuls pour soulager les bronchospasmes à l’effort.

Les effets indésirables du Ventolin (et des autres médicaments de la même classe) se limitent généralement à un tremblement des extrémités et à la tachycardie (accélération du rythme cardiaque). Ces effets indésirables sont bénins et peuvent être éliminés en diminuant la dose et en évitant de répéter les doses à intervalles trop rapprochés.

Bon « exercice »!

Dr Michel Ruel

Partager :