Valeur prédite

Valeur prédite

Lorsque le médecin m’entretient de mes fonctions pulmonaires, il fait souvent mention de la valeur « prédite », une donnée qu’il compare à d’autres résultats. De quoi s’agit-il exactement? Pourquoi  accorde-t-il tant d’importance à ce résultat?

Lorsqu’on effectue des tests de fonction pulmonaire, les résultats sont exprimés en terme de « litres » ou de « litres par seconde ». Parallèlement à ces résultats, on note également des valeurs exprimées en pourcentage, qui sont calculées à partir des valeurs « prédites ». En résumé, ces valeurs prédites sont obtenues en établissant des moyennes basées sur des tests effectués chez un grand nombre d’individus en santé, et donc exempts de toute maladie pulmonaire. Les valeurs prédites varient en fonction du sexe, de l’âge, de la taille, du poids, et même de la race. On pourrait définir ces valeurs prédites comme étant les valeurs que vous auriez si vous étiez exempt de toute maladie ayant des répercussions sur le système respiratoire. –

La valeur normale étant 100 %, on considère dans les limites de la normale les valeurs entre 80 % et 120 %. Par exemple, un des paramètres les plus significatifs de ces tests, soit le VEMS1, mesure la sévérité de la maladie pulmonaire selon le pourcentage de la valeur prédite. Les atteintes légères se situent entre 65 % et 80 %, les atteintes modérées entre 50 % et 65 %, les atteintes plus sérieuses en dessous de 50 % et les atteintes plus sévères, sous la barre des 35 %, toujours par rapport à la valeur prédite.

Dr Michel Ruel

Partager :