Vaccins et voyage

Vaccins et voyage

J’ai le projet d’entreprendre un voyage après avoir subi ma greffe. Parmi mes choix de destination, on retrouve des pays où certains vaccins sont obligatoires. Me recommanderiez-vous d’avoir ces vaccins avant la greffe, même si je suis passablement malade?

Il est important de considérer ici qu’après la greffe pulmonaire (ou toute autre greffe), il y a immunosuppression médicamenteuse pour éviter le rejet de l’organe greffé. Par conséquent, il est contre-indiqué de vacciner après une greffe avec des virus vivants, même s’ils sont atténués. Par ailleurs, avant la greffe, même si la condition pulmonaire n’est pas bonne, il n’y a pas d’immunodépression, donc aucune contre-indication à recevoir ces vaccins. Je conseille donc de mettre à jour, avant la greffe, les vaccins habituellement administrés pendant l’enfance qui n’ont peut-être pas été tous reçus : on parle ici de la rougeole, de la rubéole, des oreillons, de la poliomyélite, de la diphtérie, de la coqueluche et du tétanos. On pourrait également inclure le vaccin contre la varicelle, si on ne l’a jamais contractée.

Pour les voyages, il y aurait lieu d’ajouter les vaccins pour les maladies plus exotiques telles que la fièvre jaune et l’encéphalite japonaise, selon la destination prévue. Toutefois, je ne recommanderais pas, après avoir subi une greffe, des voyages dans des pays où les soins médicaux sont difficiles d’accès ou inexistants. En effet, même si leur condition physique est bonne au départ, il ne faut pas oublier que les patients greffés restent indéfiniment en état d’immunosuppression, et donc plus à risque que la population normale de contracter des infections inhabituelles.

Dr Michel Ruel

Partager :