Vaccin contre la grippe

Vaccin contre la grippe

Tous les automnes, mon médecin insiste sur l’importance de recevoir le vaccin contre la grippe. Personnellement, je ne suis pas convaincue de l’importance de cette intervention. Ce vaccin est-il réellement efficace? N’est-il pas dangereux de recevoir des vaccins année après année? Comment expliquez-vous les effets indésirables s’apparentant à la grippe que ressentent certaines personnes?

Avant de répondre à cette question de même qu’à la suivante, je voudrais apporter des précisions au sujet de la grippe. La « vraie grippe » est causée par des virus appelés virus de l’influenza. Il n’en existe que quelques dizaines, mais ces virus causent des infections respiratoires généralement plus sérieuses qu’un simple rhume, lequel est causé par d’autres virus respiratoires, nettement plus nombreux. Alors que la grippe s’accompagne de fortes fièvres, de maux de tête et de douleurs musculaires en plus des symptômes respiratoires (maux de gorge, congestion nasale, toux), le rhume se manifeste uniquement par les symptômes respiratoires, sans les autres symptômes si ce n’est une légère fièvre. Les infections respiratoires virales s’accompagnent parfois d’infections bactériennes (otites, sinusites, bronchites et pneumonies). Ces complications sont plus fréquentes et plus sérieuses dans le cas de la grippe que du rhume. Elles sont aussi plus fréquentes chez les personnes âgées ainsi que chez les porteurs de maladies chroniques, comme la fibrose kystique. D’où l’importance de protéger particulièrement ces deux groupes.

Heureusement, il existe depuis plusieurs années un vaccin contre la grippe. Ce vaccin n’offre toutefois aucune protection contre les autres virus respiratoires plus nombreux qui causent le rhume. Son efficacité est d’environ 80 % chez les jeunes adultes; toutefois, il doit être administré annuellement, car, d’une part, il n’offre pas de protection à long terme et d’autre part, il vise une sélection différente de virus chaque année. Outre la sensibilité locale légère au site de l’injection, le vaccin peut parfois provoquer les symptômes d’une « mini-grippe » soit une légère fièvre avec malaises musculaires avec ou sans symptômes respiratoires mineurs, mais ces effets indésirables durent habituellement 24 heures ou, au plus, 48 heures. Ils sont explicables par la mobilisation du système immunitaire (globules blancs et anticorps) provoquée par le vaccin.

Dr Michel Ruel

Partager :