Sirop contre la toux

Sirop contre la toux

Je suis souvent aux prises, au coucher, avec des quintes de toux incroyables qui m’empêchent évidemment de trouver le sommeil. C’est pourquoi il m’arrive occasionnellement de prendre du sirop  contre la toux. Si je n’en abuse pas, trouvez-vous que ce soit une bonne idée?

 

Je n’apprendrai rien à personne en disant que la toux est un symptôme omniprésent en fibrose kystique. C’est un réflexe qui, généralement, est déclenché par la présence de sécrétions en quantité anormale dans les bronches. C’est donc, dans ce contexte, un réflexe utile et nécessaire pour pouvoir éliminer adéquatement ces sécrétions (ainsi que les bactéries présentes dans celles-ci). Le plus souvent, il est donc préférable de ne pas supprimer la toux.

Toutefois, la toux peut également être déclenchée par d’autres stimuli que les sécrétions bronchiques, notamment par des corps étrangers, du sang ou une inflammation, lesquels peuvent se trouver à d’autres endroits du système respiratoire, dans la gorge ou le larynx. Conséquemment, en certaines circonstances, il peut être approprié de supprimer la toux par une médication, par exemple lorsque la toux est dite « irritative ». D’autre part, lorsqu’il y a un saignement bronchique (hémoptysie), il est également approprié de supprimer la toux pour ne pas aggraver les saignements.

La médication alors employée inclut des antitussifs proprement dits qui atténuent le réflexe de la toux. Il s’agit essentiellement de narcotiques comme la codéine et le dextrométorphane (DM) qu’on peut retrouver en sirop ou en comprimés. D’autre part, la toux peut être provoquée par une hyperréactivité bronchique liée à une inflammation, comme on peut en retrouver dans l’asthme. Dans ce cas, les anti-inflammatoires de la classe des corticostéroïdes (comme le Pulmicort et le Flovent) sont très utiles pour maîtriser la toux. Finalement, si elle est causée par une infection des bronches, un ajustement du traitement antibiotique pourra être nécessaire. En résumé, si la toux est fréquente et incommodante, il est important d’en discuter avec votre médecin, afin d’en préciser la cause et d’établir le bon traitement.

Dr Michel Ruel

Partager :