Pulmozyme

Pulmozyme

Est-il vrai que le Pulmozyme ne doit pas être nébulisé à l’aide d’un dispositif d’oxygène tel qu’on le trouve dans les chambres d’hôpital? Si tel est le cas, quelle en est la raison?

Le Pulmozyme (ou dornase alfa recombinant) est une enzyme qui permet de rendre plus liquides les sécrétions pulmonaires. Chez les personnes atteintes de fibrose kystique, les sécrétions pulmonaires deviennent épaisses, entre autres en raison de la présence d’ADN. Ce matériel génétique est libéré par les globules blancs en dégradation dans les poumons, résultat du cycle d’infection et d’inflammation. Le Pulmozyme diminue la viscosité des sécrétions, qui peuvent alors être évacuées plus facilement.

Le Pulmozyme est une protéine fabriquée en laboratoire. Avant qu’il ne soit commercialisé comme médicament pour les personnes fibro-kystiques, il a fait l’objet d’études, où il a été testé avec différents types de nébuliseurs et de compresseurs. Au cours de ces études, on a pu constater que seuls certains appareils s’avéraient efficaces pour l’administration de ce médicament. En effet, comme cette molécule est fragile, elle ne doit être administrée qu’avec les appareils exerçant la pression adéquate (ni trop forte, ni trop faible), de manière à former des gouttelettes de produit de taille idéale qui pourront atteindre les parties les plus profondes des poumons. Les dispositifs d’oxygène des hôpitaux ne peuvent pas être utilisés, puisqu’ils n’ont pas été testés jusqu’à présent et que la pression adéquate n’est pas assurée. Donc, c’est plutôt l’appareil qui pourrait nuire à l’efficacité du produit, car l’oxygène ne détruit pas, en lui-même, le Pulmozyme. De plus, il est important de ne pas utiliser un masque facial, mais plutôt la pièce pour la bouche fournie avec le nébuliseur afin que la dose ne soit pas perdue et qu’elle se rende bien aux poumons. En ce qui concerne la fragilité du produit, j’aimerais en profiter pour vous rappeler de bien conserver le Pulmozyme au réfrigérateur (entre 4 et 8 degrés Celcius) et à l’abri de la lumière.

Enfin, la sécurité et l’efficacité du Pulmozyme ne peuvent être garanties s’il est mélangé à d’autres médicaments, ou utilisé avec d’autres appareils, car ces mélanges pourraient dégrader le Pulmozyme ou provoquer d’autres réactions problématiques. Il est donc sage et recommandé de prendre le Pulmozyme à l’aide d’un nébuliseur Hudson T Up-Draft II ou Marquest Acorn-II avec le compresseur Pulmo-Aide ou du nébuliseur réutilisable PARI LC JET+ avec le compresseur PARI PRONEB, tel qu’indiqué par le fabricant.

Sylvie Fournier, pharmacienne (CHUM)

Partager :