Oméga 3

Oméga 3

Depuis un certain temps, je ne cesse d’entendre parler des bienfaits des aliments riches en oméga-3. De quoi s’agit-il exactement? Comment se fait-il qu’on découvre soudainement leurs mérites? Croyez-vous que les aliments riches en oméga-3 soient bénéfiques pour les personnes atteintes de fibrose kystique?

Les acides gras sont des molécules de forme allongée qui fournissent l’énergie aux cellules de l’organisme. Pour faire des réserves d’énergie, l’organisme combine les acides gras en groupes de trois, de manière à former de plus grosses molécules, nommées triglycérides. Le corps peut fabriquer certains acides gras, mais d’autres doivent être fournis par l’alimentation. Les acides gras saturés sont présents dans le gras animal, alors que les acides gras insaturés se retrouvent généralement dans les noix et les graines.

Les oméga-3 en question sont des acides gras polyinsaturés à longue chaîne. On les retrouve surtout dans les poissons et les huiles de poisson, mais ils sont également offerts sous forme de capsules.

L’intérêt principal de ce type d’acide gras réside dans le fait qu’il offre une protection sur le plan cardiovasculaire. On avait remarqué que les Inuits du Groenland souffraient peu de maladies cardiovasculaires, et ce, malgré des taux de mauvais cholestérol comparables à ceux de la population du Danemark, plus affectée par ce type de maladie. On croit que l’alimentation des Inuits, constituée d’une quantité plus importante de poissons, et par conséquent d’oméga-3, est responsable de cette différence. Les mécanismes cardioprotecteurs impliqués seraient entre autres une baisse des triglycérides combinée à une élévation du bon cholestérol, une protection contre la formation de caillots dans les vaisseaux et un effet inhibiteur direct sur l’inflammation des vaisseaux favorisant l’artériosclérose.

Par ailleurs, la maladie cardiovasculaire n’est généralement pas un problème chez les personnes fibro-kystiques. Toutefois, celles qui sont également diabétiques risquent de développer l’artériosclérose, un problème à l’origine des maladies cardiovasculaires. La population fibro-kystique greffée pourrait aussi être plus sujette à l’artériosclérose, en raison cette fois du traitement antirejet. En effet, certains médicaments antirejet (particulièrement la cortisone) peuvent favoriser l’hypertension artérielle ou le diabète, deux conditions favorisant l’artériosclérose. Une alimentation riche en oméga-3 pourrait donc être bénéfique pour ces sous-populations. Pour les autres toutefois, il n’existe à ce jour aucune preuve quant aux véritables effets bénéfiques des aliments riches en oméga-3.

Dr Michel Ruel

Partager :