Don de sang

Don de sang

J’ai 22 ans et suis atteint de fibrose kystique. Je me considère en bonne forme. Je fais régulièrement du sport et suis rarement hospitalisé. À l’université où j’étudie, nous sommes souvent sollicités pour donner du sang. Puis-je le faire sans crainte? Et combien de fois par année?

La plupart des personnes fibro-kystiques ne devraient pas donner de sang. De fait, l’exigence première pour effectuer un don de sang demeure que le donneur soit en bonne santé. En fait, il ne faut pas que le sang donné puisse causer des problèmes de santé aux receveurs. Or, les personnes fibro-kystiques en âge de donner du sang présentent pour la plupart une infection chronique des bronches. Le risque que des bactéries puissent se retrouver dans le sang à un moment donné n’est pas négligeable.

Le sang contenant des bactéries pourrait donc causer une infection chez le receveur. Par ailleurs, les patients fibro-kystiques prennent fréquemment des antibiotiques qui, bien entendu, se retrouvent dans le sang. Il faut être conscient que le receveur pourrait être allergique à l’un de ces antibiotiques et développer une réaction à la suite de la transfusion sanguine. D’autre part, la majorité des personnes fibro-kystiques ont un problème de malabsorption d’origine pancréatique traité par les enzymes et les suppléments vitaminés nutritionnels. Bien qu’en raison de ces traitements, les problèmes d’anémie ne soient pas fréquents, les personnes fibro-kystiques se retrouvent toutefois assez souvent aux prises avec de faibles réserves de fer. Si une personne présentant une carence en fer donne du sang, elle risque de développer une véritable anémie.

Compte tenu de ces explications, les seules personnes fibro-kystiques qui pourraient se qualifier pour un don de sang sont celles qui sont atteintes d’une forme très mineure de la maladie : elles n’ont besoin ni d’enzymes pancréatiques ni de suppléments nutritionnels, elles n’ont que peu ou pas de bronchiectasies, ne prennent des antibiotiques qu’au besoin et n’en ont pas pris depuis 72 heures avant de donner du sang.

Dr Michel Ruel

Partager :