Cortisol

Cortisol

Dernièrement, on a diagnostiqué chez moi un problème de cortisol. D’après mon médecin, mon taux de cortisol dans le sang serait trop bas, ce qui expliquerait l’important manque d’énergie que je ressens. Pouvez-vous m’expliquer ce qu’est au juste le cortisol? D’où provient-il? Quelles sont ses propriétés? Pourquoi certaines personnes atteintes de fibrose kystique sont-elles plus susceptibles que d’autres d’éprouver un problème de production ou de distribution de cortisol? Peut-on facilement venir à bout de ce type de problème?

Le cortisol, aussi appelé cortisone, est une hormone produite par une glande située au-dessus de chacun des deux reins, d’où son nom de glande «surrénale». Cette hormone, qui est sécrétée en plus grande quantité lors des périodes de stress, exerce des fonctions multiples, trop nombreuses pour être toutes énumérées dans ce texte. Mentionnons toutefois qu’elle sert à maintenir un bon niveau d’énergie et à assurer la stabilité de la tension artérielle. De plus, lorsque produite en dose élevée, elle exerce une action anti-inflammatoire, mais peut également diminuer les défenses de l’organisme et élever le taux de sucre dans le sang. Les personnes atteintes de fibrose kystique n’ont pas plus de problèmes de production ou de distribution du cortisol que la population en général, car le gène de la fibrose kystique n’affecte pas la glande surrénale.

Toutefois, les patients fibro-kystiques sont susceptibles de prendre – en pilule ou en injection – de la cortisone ou un produit ayant des effets semblables, telle la prednisone, pour traiter un asthme ou une aspergillose broncho-pulmonaire allergique. Si, lors d’un tel traitement, la quantité de cortisone absorbée est supérieure à celle que produit quotidiennement l’organisme et que cela se poursuit sur une période de plus de deux semaines, les glandes surrénales se mettent alors en mode de repos.

Et lorsque cesse l’apport oral de cortisone, les glandes surrénales peuvent être temporairement trop paresseuses pour produire leur propre cortisone en quantité suffisante, et ce, particulièrement lors des périodes de stress physique (infection ou intervention chirurgicale). On parle alors d’insuffisance surrénalienne, et les symptômes en sont la fatigue, la faiblesse, les nausées, les vomissements, la diarrhée et la baisse de tension artérielle pouvant aller jusqu’au choc. Le traitement consiste alors à redonner de la cortisone en pilule ou en injection, selon la sévérité du cas.

Dr Michel Ruel

Partager :