Contamination en milieu de travail

Contamination en milieu de travail

Je m’apprête à faire une demande au cégep en techniques de laboratoire médical. Mon ambition est de travailler dans un laboratoire de centre hospitalier. Étant donné que les techniciens de laboratoire doivent manipuler des bactéries, des virus et des parasites, croyez-vous que mon choix est inapproprié en regard des risques de contamination?

Loin de moi l’idée de vous décourager dans votre ambition de travailler comme technicien de laboratoire dans un centre hospitalier. Soulignons d’abord que ce ne sont pas tous les techniciens de laboratoire qui manipulent des microbes, mais seulement ceux qui travaillent en microbiologie. En effet, certains techniciens en biochimie et en hématologie sont rarement exposés aux microbes. Toutefois, même en microbiologie, le risque d’acquérir une infection n’est guère supérieur pour une personne fibro-kystique que pour toute autre personne. Il faut comprendre que le système immunitaire (système de défense contre les microbes) n’est pas déficient chez les personnes fibro-kystiques.

Je ne verrais donc aucune objection à ce que vous travailliez dans un laboratoire de microbiologie. Je compte d’ailleurs parmi mes patients un étudiant en médecine qui travaille sur un projet de recherche en microbiologie de même qu’une étudiante universitaire de deuxième cycle qui fait de la recherche en microbiologie. La seule réserve que j’émets serait d’éviter de travailler avec des souches

de Burkholderia cepacia tant que le mode et le potentiel de transmission de cette bactérie ne seront pas bien compris. Comme  vous le savez peut-être, il s’agit d’un organisme qui peut avoir un impact important sur votre santé. Même si relativement peu de patients fibro-kystiques en sont atteints dans notre clinique, ce n’est pas nécessairement le cas ailleurs.

Dr Michel Ruel

Partager :