CO2 et débit d'oxygène

CO2 et débit d’oxygène

Comment expliquez-vous que mon corps retienne plus de CO2 lorsque j’augmente le débit d’oxygène de mon concentrateur d’oxygène?

Disons d’abord que le gaz carbonique (CO2) est l’un des déchets de l’organisme. Le taux de CO2 dans le sang est le reflet de la ventilation (échanges gazeux effectués par l’appareil respiratoire). Le cerveau, la plupart du temps de façon involontaire et automatique, commande aux muscles respiratoires d’effectuer la ventilation. Trois sortes de signaux avertissent le cerveau qu’il est temps de ventiler : la baisse de l’oxygène (O2) dans le sang, l’élévation du CO2  dans le sang et, finalement, l’augmentation de l’acidité du sang.

Chez certaines personnes qui présentent une insuffisance respiratoire chronique, il peut se développer une perte de la sensibilité du cerveau au signal de l’élévation du CO2; la ventilation n’est donc pas augmentée. Ces gens doivent s’en remettre surtout à la baisse d’O2 dans le sang pour indiquer au cerveau qu’une ventilation est nécessaire. Or, si on augmente trop l’O2 dans le sang, en augmentant le débit d’oxygène du concentrateur, le cerveau perd son signal principal pour commander la ventilation, et le CO2 s’élève dans le sang, causant maux de tête, somnolence et même confusion. Il faut donc, dans ces cas-là, ne pas corriger trop vigoureusement le déficit d’O2 : il faut laisser le taux d’oxygène sanguin un peu sous la normale. D’autre part, il faut savoir que le CO2 peut s’élever aussi pour d’autres raisons, particulièrement lorsqu’il y a épuisement des muscles respiratoires.

Dr Michel Ruel

Partager :