Candida albicans

Candida albicans

J’ai une infection à Candida albicans qui semble en bonne voie de guérison. Depuis que j’ai ce problème de santé, je suis habitée par la crainte d’être désormais infertile. Y a-t-il une façon de vérifier si le champignon a affecté mes trompes au point de me rendre infertile? Au fait, comment contracte-t-on ce type de champignon? Est-il vrai qu’il peut affecter les organes autres que reproducteurs? D’après vous, quel est le meilleur médicament pour se libérer rapidement de ce type d’infection? Est-ce que ce problème tend à être récurrent?

Sur le plan gynécologique, l’infection à Candida albicans ne touche que la vulve et le vagin. L’utérus, les trompes et les ovaires ne sont pas touchés par ces champignons. Ainsi, il n’y a pas de crainte de devenir infertile à la suite d’une infection à Candida. Candida albicans est un champignon que l’on peut retrouver en petite quantité sur la peau et les muqueuses, en compagnie d’un petit nombre de bactéries. Toute cette population microbienne coexiste sans occasionner de problème de santé.

Lors d’un traitement aux antibiotiques antibactériens, situation fréquente chez les personnes atteintes de fibrose kystique, la flore bactérienne s’appauvrit au profit de la croissance de champignons comme Candida albicans. Cela crée une réaction inflammatoire locale au niveau de la vulve et du vagin entraînant rougeurs, inconfort, prurit et écoulement. Les infections à Candida peuvent également se retrouver chez les hommes sur le gland du pénis. L’arrêt de l’antibiotique avec ou sans adjonction d’un antibiotique antifongique, entraîne une guérison rapide. D’autre part, la prise de cortisone favorise également ce type d’infections. Elles peuvent toucher les plis cutanés où siège l’humidité (aines, région sous les seins). On peut finalement les retrouver dans la bouche et le pharynx, parfois jusqu’à l’œsophage.

La localisation du problème déterminera le traitement à utiliser. Ainsi, il est possible d’utiliser des antibiotiques antifongiques de façon locale (crème, onguent, suppositoires vaginaux) ou de façon systémique par voie orale avec des comprimés ou une suspension orale ou par voie intraveineuse. Il peut arriver que la vaginite à Candida survienne systématiquement après la prise d’antibiotiques. Dans ce cas, le médecin peut prescrire un antibiotique antifongique en même temps qu’un antibiotique antibactérien, à titre préventif.

Partager :