Antibiotiques intraveineux et exposition au soleil

Antibiotiques intraveineux et exposition au soleil

Existe-t-il des contre-indications à prendre du soleil lors de mes cures d’antibiotiques intraveineux? Si oui, quels sont les risques?

Il existe en effet plusieurs médicaments qui sont photosensibilisants : c’est-à-dire qu’ils peuvent favoriser une réaction inflammatoire (gonflement, rougeur et chaleur) de la peau à la suite d’une exposition au soleil. Cette réaction est causée par le dépôt de certains médicaments dans la peau après leur absorption. Avec une exposition solaire suffisante, il se produit alors une réaction physico-chimique responsable de l’inflammation de type coup de soleil. Et parmi ces médicaments, on retrouve effectivement des antibiotiques.

Toutefois, ce n’est pas la forme d’administration des antibiotiques (intraveineuse ou orale), mais plutôt la sorte d’antibiotique qui est en cause dans les réactions de photosensibilité. Les antibiotiques reconnus pour leur effet photosensibilisant sont de la famille des tétracyclines (dont la doxycycline et la minocycline) et des sulfamides (le Bactrim en contient). La famille des quinolones, qui comprend la ciprofloxacine, peut également être en cause dans les réactions de photosensibilité. Les antibiotiques intraveineux utilisés pour traiter les infections respiratoires chez les personnes atteintes de fibrose kystique ne sont généralement pas impliqués, excepté le Bactrim (triméthoprime sulfaméthoxazole) qui est utilisé surtout par voie orale, mais parfois par voie intraveineuse.

Il faut savoir qu’il existe aussi d’autres médicaments photosensibilisants parmi lesquels il faut retenir certains diurétiques, certains hypoglycémiants oraux (utilisés dans le traitement du diabète) ainsi que certains anti-inflammatoires pour ne nommer que la médication occasionnellement utilisée dans le traitement de la fibrose kystique. De même, certains médicaments utilisés pour traiter les désordres psychologiques (dépression, psychose) sont reconnus pour leurs effets photosensibilisants. En résumé, la prise de tout médicament à potentiel photosensibilisant nécessite une haute protection contre le soleil, c’est-à-dire le port de vêtements appropriés et l’emploi d’un écran solaire.

Partager :