Nous pouvons vous aider

Un marathon : l’allaitement de 2 bébés à la fois, situés dans 2 ailes différentes de l’hôpital

En néo-nat, une infirmière m’aide à prendre mon fils malgré tous ses fils et à le mettre au sein. J’ai de la chance, mes 2 gars sont de vrais champions, ils savent ce qu’ils ont à faire pour boire! Mais comme de vrais juju identiques, ils sont déjà synchronisés dans leur faim… Maman devra se séparer en deux pour ce marathon d’allaitement.

Mes 2 gars réclament le sein aux 2 à 3 heures et la tétée peut durer de 30 à 40 minutes. On m’interdit d’entrer mon bébé en santé en néo-nat, et celui de néo-nat ne peut pas sortir de là, alors on oublie l’idée de les nourrir en même temps. Mais ils ont faim en même temps!

Je ferai des aller-retours entre les 2 endroits sans arrêt. J’allaite dans ma chambre et j’y reste jusqu’à ce que l’infirmière de néo-nat m’appelle pour me dire que celui qui est là a faim. Et quand je suis en néo-nat, c’est mon chum qui m’appelle pour me dire que celui qui est dans notre chambre a faim.

Je me suis vite butée à un autre problème. Outre la synchronicité de leur faim, le colostrum que produit un sein n’est pas suffisant pour la faim de chaque gars. Quand on n’a qu’un seul bébé, on lui offre les 2 seins, en alternance, afin de bien combler sa soif. Moi, je devais réserver un sein à chaque bébé. Mais mes gars n’étaient pas comblés après leurs 30 minutes de tétée, et ma montée laiteuse ne viendra que dans 36-48h. Pour moi, il est hors de question de les laisser sur leur faim. Une infirmière m’offre de complémenter la tétée par du lait maternisé. Cette solution me convient. Pour moi il est important d’offrir mon lait maternel à mes enfants, mais il est hors de question de les affamer parce que mon corps n’est pas encore en production pour 2.

Je n’éprouve aucune culpabilité à procéder ainsi, je pense que je comble leurs besoins de la manière qui est la plus gagnante pour tout le monde. C’est important de le préciser, il existe tellement de préjugés sur le biberon. Avant d’accoucher, j’ai suivi plein de formations sur l’allaitement. Et toutes les formatrices m’ont mise en garde contre l’allaitement mixte :

  • Ta production ne sera pas suffisante
  • Tes garçons pourront éprouver de la confusion entre les différentes méthodes
  • Pas de biberon avant 6 semaines, sinon les bébés ne voudront plus le sein

J’ai refusé ces discours et je me suis fait confiance. Mais j’ai dû me choquer auprès de quelques infirmières pour avoir du lait maternisé. Chaque nouvelle infirmière me rembobinait la cassette et me répétait les nombreux risques que j’encourais à procéder ainsi!

Merci, j’ai très bien compris, mais MES BÉBÉS ONT FAIM!

⟨ Article précédent | Article suivant ⟩

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *