Nous pouvons vous aider

Reprendre mes activités après une transplantation

Félicitations ! Vous avez eu votre transplantation d’organe. Votre état de santé va  s’améliorer de jour en jour. À cette étape, vous avez un  rôle très important à jouer pour bien récupérer. Voici des renseignements précieux pour vous et vos proches. Il s’agit d’un document préparé par l’équipe de transplantation du CHUM. Vous pouvez également consulter le document original en version PDF.

pdf

Quand vais-je reprendre mes activités ?

Vous devrez les  reprendre peu à peu. Dans l’attente de votre transplantation, vos muscles peuvent avoir souffert du manque d’exercice physique. Le séjour à l’hôpital et le repos requis pour récupérer rendent aussi les  muscles plus faibles. Ils sont donc probablement affaiblis et ont peut-être perdu du volume.

Déjà, à l’hôpital, on vous encourage à vous lever, à vous asseoir dans un  fauteuil plus longtemps, à vous laver, à marcher dans votre chambre puis dans le couloir, etc. Au début, ces activités exigent toute votre énergie.

Avec le temps, votre corps s’adaptera en développant tous vos muscles. Pour reprendre des forces, il faut bouger.

Est-il normal de me sentir souvent fatigué ?

Au cours des premiers jours après le retour à la maison, il est normal d’avoir souvent besoin de vous reposer. Les  premières semaines (et tant que vous en sentirez le besoin) faites une sieste après les  repas et après toute activité fatigante. Ces moments de repos vous permettent de reprendre vos forces et vous aident à récupérer plus vite. L’impression de fatigue diminuera avec le temps.

Comment retrouver ma forme physique ?

Pour retrouver votre forme, il est bon de faire des exercices chaque jour.  Si à l’hôpital, un physiothérapeute a conçu un  programme pour vous, continuez à le suivre de retour chez vous.

Les  premières semaines après la transplantation, les  meilleurs exercices à faire sont la marche à pied et le vélo (stationnaire ou extérieur).

Quel objectif puis-je viser ?

Au début, allez-y selon vos capacités. Commencez par 5 à 10 minutes de marche par jour.  Quand vous aurez atteint cet objectif, prolongez vos sorties de 5 minutes, pendant une semaine. Peu à peu, vous arriverez à faire 15 à 20 minutes d’exercice tous les  jours. Cela vous aidera beaucoup à vous remettre en forme. Votre fatigue sera réduite et vous reprendrez votre confiance en vous. Pour vous motiver encore plus, joignez un groupe de marcheurs!

Dans quelques mois, vous pourrez sûrement reprendre vos activités habituelles. Il faudra en discuter avec votre équipe de soins.

Y a-t-il des activités que je ne peux pas faire ?

Pendant les  2 à 3 premiers mois, il est préférable de ne rien soulever de plus de 4,5 kg  (10  livres) (sacs d’épicerie, enfant, gros sacs de pommes de terre, etc.) Il faut attendre que les muscles soient cicatrisés et la plaie guérie. Par la suite, allez-y petit à petit. Si vous sentez de la douleur après un effort,  attendez encore.  Les  sports de contact (et toute autre activité qui comportent un grand risque de blessure) sont déconseillés.

Quand pourrai-je conduire ma voiture?

La conduite automobile est déconseillée au cours des premières semaines qui  suivent une transplantation. Pour conduire, vous devez être en très bonne forme physique. La convalescence prend du temps et s’accompagne souvent de douleurs physiques. De plus, vous prendrez peut-être des médicaments qui  font un  peu dormir.

Avant de conduire à nouveau, il est important d’en parler à un  membre de votre équipe de soins. Le moment de la reprise dépendra de votre état de santé et du rythme auquel vous récupérez. Votre médecin vous dira quand vous pourrez recommencer. En attendant de pouvoir conduire à nouveau, faites- vous accompagner.

Quand pourrai-je retrouver ma vie sexuelle?

Vous pourrez avoir des moments d’intimité sexuelle dès que vous vous en sentirez capable. Ces moments avec votre partenaire sont importants. Donnez-vous le temps de les recréer. Pour les  rapports sexuels avec pénétration, il est préférable d’attendre de 4 à 8 semaines après la transplantation afin de laisser le temps à vos muscles du tronc de bien guérir. Si vous avez des préoccupations par rapport à votre vie sexuelle, votre équipe de soins peut vous aider. N’hésitez pas à lui en parler. Au besoin, on vous dirigera vers un sexologue ou un psychologue.

Sachez que les activités sexuelles ne peuvent pas endommager votre nouvel organe.

Ma vie  sexuelle sera-t-elle différente après la transplantation?

Il se peut que vous ne retrouviez pas tout de suite le plaisir sexuel que vous aviez avant.

  • Vous aurez peut-être à vous donner du temps pour raviver votre désir (libido). La maladie et la transplantation peuvent vous faire vivre beaucoup d’anxiété. Certaines personnes mettent de côté leur libido et même parfois les relations sexuelles dans leur couple. Au cours des derniers mois, vous avez peut-être ainsi vécu une relation affective très forte avec votre partenaire, mais sans rapports sexuels. De plus, s’adapter à une vie avec un organe transplanté exige beaucoup d’énergie.
  • Après la transplantation, alors que vous retrouvez peu à peu votre libido, il se peut que votre partenaire ait une baisse de désir. En vous voyant maintenant hors de danger, il vit peut-être à retardement certaines émotions qu’il avait mises de côté. Parlez-en et cherchez des solutions ensemble.
  • Les premières fois,  plusieurs personnes n’atteignent pas l’orgasme ou ont plus de mal  à l’atteindre. Certains hommes éprouvent des troubles d’érection. Le plus souvent, la cause est d’ordre psychologique.
  • Certains médicaments antirejet (les immunosuppresseurs), comme la prednisone, peuvent rendre les érections difficiles. Dans ce cas, votre médecin peut  vous prescrire un médicament (par exemple le Viagra), ce qui  peut aider à vous redonner confiance.

Y a-t-il des précautions à prendre pour les  activités sexuelles après la transplantation ?

Les  médicaments antirejet diminuent votre résistance aux infections. Vous devez donc être particulièrement prudent pour éviter toute infection transmise sexuellement.

Si vous n’avez pas de partenaire stable, utilisez toujours un condom ou un préservatif féminin.

La fertilité, chez l’homme et la femme, revient peu de temps après la transplantation. Tant pour l’homme que pour la femme, il est important d’utiliser une méthode de contraception au cours des 2 ans qui  suivent la transplantation. Plusieurs raisons justifient cette consigne. Discutez-en avec votre médecin. Il pourra vous aider à choisir la meilleure méthode de contraception pour vous. Si vous voulez avoir un enfant, il est important d’en parler avec votre équipe de soins. Elle  évaluera si vos médicaments doivent être changés.

À quel moment vais-je retourner au travail ?

Le moment de votre retour au travail dépend de votre état de santé et de votre emploi. Habituellement, le retour se fait de 3 à 12 mois après la transplantation, selon l’organe  transplanté. Ce  retour peut être progressif. Discutez-en avec votre équipe de soins.

Le contenu de ce document ne remplace d’aucune façon les recommandations faites, les diagnostics posés ou  les traitements suggérés par votre professionnel de la santé

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *