Nous pouvons vous aider

Prévention des intoxications alimentaires

13427979_1133297690055818_4122574351536892597_n

Extrait de VIVRE Express – Été 2016

Qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire?

La plupart des cas d’intoxication alimentaire se produisent à la suite de la consommation d’aliments contenant des organismes pathogènes ou des toxines. On ne peut pas voir ces organismes ou ces toxines, ni les sentir ou les goûter. De plus, entre 4 et 60 °C (40 à 140 °F), ils peuvent se multiplier rapidement pour former des millions de nouvelles bactéries en quelques heures à peine.

La consommation d’aliments contaminés peut nous rendre malades. Chez certaines personnes, surtout les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et les individus dont le système immunitaire est affaibli, les intoxications alimentaires peuvent être dangereuses et peuvent entraîner des complications médicales à long terme et même la mort. C’est pourquoi il est important de les prévenir en manipulant convenablement les aliments.

Les symptômes

L’intoxication alimentaire peut facilement être confondue avec d’autres genres de maladies. Il n’est pas toujours facile d’établir que les symptômes ont été causés par des aliments, car on peut commencer à se sentir mal des heures, et même des semaines, après avoir ingéré un aliment contaminé. La plupart du temps, les gens commencent à être malades dans les jours qui suivent la consommation d’aliments contaminés.

Exemples de symptômes causés par les intoxications alimentaires :

  • nausées;
  • vomissements;
  • diarrhée;
  • fièvre;
  • crampes d’estomac;

Dans les cas graves, l’intoxication alimentaire peut affecter le système nerveux et entraîner une paralysie, une vision double ou des difficultés à avaler ou à respirer. En présence de symptômes graves, ou si la victime est un jeune enfant, une personne âgée, une femme enceinte ou une personne déjà malade, il faut appeler immédiatement le médecin ou se rendre à une clinique.

 

Prévention

Il faut suivre ces quatre étapes pour s’assurer que les aliments sont manipulés de manière sécuritaire et afin de prévenir la contamination de ses proches.

  1. Nettoyer
  • Se laver les mains et nettoyer les ustensiles de cuisine et les plans de travail avec de l’eau chaude savonneuse avant, durant et après la préparation des aliments.
  • Se laver les mains après avoir utilisé la salle de bains.
  • Nettoyer les plans de travail, les planches à découper et les ustensiles avec une solution diluée d’eau de Javel.
  • Laver entièrement tous les aliments avant de les consommer ou de les faire cuire.

 

  1. Séparer
  • Garder les viandes, les volailles et les poissons crus à l’écart des autres aliments durant la conservation et la préparation.
  • Utiliser des planches à découper distinctes pour les viandes et les légumes crus ou les nettoyer avant chaque utilisation.
  • garder les aliments recouverts jusqu’au moment de les préparer ou de les cuire.

 

  1. Cuire
  • Cuire entièrement les aliments.
  • Surveiller attentivement les durées et les températures de cuisson car elles varient selon les types de viande.
  • Préparer rapidement les aliments et les servir immédiatement. Au cours de la préparation, ne pas laisser les viandes crues ni les produits laitiers à la température de la pièce pendant plus de deux heures.

 

  1. Refroidir
  • Réfrigérer ou congeler les aliments périssables, les aliments préparés et les restes en moins de deux heures.
  • Utiliser un thermomètre pour s’assurer que la température du réfrigérateur est réglée à 4 °C (40 °F).
  • Garder la température du congélateur à -18 °C (0 °F).

Voici quelques conseils de salubrité pour prévenir les intoxications alimentaires à domicile :

À l’épicerie

Au moment de faire les courses, s’assurer de garder la viande crue à l’écart des autres produits dans le panier et les sacs. Acheter les aliments réfrigérés en dernier au magasin d’alimentation et réfrigérer toujours les aliments périssables au plus tard deux heures après les avoir achetés, surtout lorsqu’il fait chaud. Si on ne retourne pas immédiatement à la maison, utiliser une glacière contenant de la glace et un thermomètre pour s’assurer que les aliments périssables sont gardés à une température inférieure à 4 ºC.

Au réfrigérateur :

À la maison, réfrigérer la viande, la volaille et le poisson crus ainsi que les œufs et les produits laitiers dès le retour de l’épicerie. Congeler la volaille, le poisson ou le bœuf haché crus qui ne seront pas consommés avant un ou deux jours. Congeler les autres types de viandes dans les quatre ou cinq jours.

Faire mariner les viandes dans le réfrigérateur et non sur le comptoir. La marinade gardée pour arroser la viande cuite ou comme trempette ne doit pas avoir été en contact avec de la viande non cuite.

Garder la viande, la volaille et les fruits de mer crus sur la tablette inférieure du réfrigérateur.

 

Décongélation de la viande :

La viande doit être entièrement décongelée avant d’être grillée afin que la cuisson soit uniforme.

Ne jamais décongeler des aliments à température de la pièce. Les couches extérieures des aliments dégèlent avant l’intérieur. Ces conditions sont propices à la propagation des bactéries.

La décongélation des aliments doit se faire au réfrigérateur; les emballages sous vide peuvent toutefois être décongelés sous de l’eau courante froide. Placer les aliments sur la tablette inférieure du réfrigérateur et allouer 10 heures par kilogramme d’aliments pour la décongélation.

Si les aliments sont décongelés au four micro-ondes, les faire griller immédiatement après.

 

Source : http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/publichealth/foodsafety/whatis.aspx

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *