Nous pouvons vous aider

L’importance de l’épargne

couverturehiver1617

Extrait du VIVRE Express d’hiver 2016-17

Que feriez-vous si vous perdiez votre emploi du jour au lendemain ou si des problèmes de santé vous empêchaient de continuer à travailler ?

Lorsque de tels imprévus surviennent, si l’on ne dispose pas d’un coussin financier, si l’on n’a pas la chance d’avoir un proche qui peut nous soutenir financièrement, on peut être soumis à du stress, de l’anxiété ou des angoisses, particulièrement néfastes pour notre santé mentale. Certaines personnes peuvent se sentir impuissante au point d’avoir l’impression de perdre peu à peu le contrôle de leur vie. Face à de telles situations, dans lesquelles chacun d’entre nous peut se retrouver, la possession d’une épargne peut faire toute la différence. L’épargne nous permet en effet d’être mieux armés pour gérer ces moments difficiles et rebondir plus rapidement, afin de retrouver du travail ou la sérénité nécessaire pour nous soigner dans les meilleures conditions possibles.

Épargner… mais par où commencer?

D’après l’agence de la consommation en matière financière du Canada, il est recommander d’épargner au moins 10 % de son salaire net chaque mois pour disposer d’un fonds d’urgence en cas de perte d’emploi ou d’importantes dépenses imprévues. Mais il n’est pas toujours facile de mettre de l’argent de côté, surtout lorsqu’on a de faibles revenus ou un prêt à rembourser. Si vous souhaitez épargner pour un projet à court ou moyen terme et que vous ne savez pas par où commencer, voici quelques conseils !

Première étape: le budget mensuel

Commencez par faire votre budget mensuel et soyez précis ! Le plus simple : faites deux colonnes. Dans la première, inscrivez tous vos gains d’argent mensuels (salaire net, prestations, bourses d’études, etc.); dans l’autre, tous vos frais fixes (loyer, prêt hypothécaire, prêts à rembourser, assurances, factures, etc.). Effectuer la différence et vous obtiendrez le montant réel dont vous disposez chaque mois pour vos dépenses variables (nourriture, entretien de la maison, sorties, loisirs, voyages, etc.) et vos  dépenses inhabituelles (réparations diverses, nouveaux appareils ménagers, etc.).

Certaines personnes choisissent de mettre de l’argent de côté en fin de mois avec le montant qu’il leur reste, mais parfois, il ne reste pas grand-chose. Il peut donc être préférable de décider d’une somme que vous souhaitez et pouvez épargner chaque mois (même minime) et de l’ajouter à la liste de vos frais fixes lorsque  vous repensez votre budget.

Proposition facile : utilisez le transfert automatique de la somme choisie vers votre compte d’épargne. Faites coïncider la date du transfert avec le jour où vous recevez votre paie, vos prestations ou votre bourse. Pensez également à demander  à votre banque de retirer votre compte épargne de votre compte en ligne, cela vous empêchera de piocher dans votre épargne.

Enfin, vous pouvez choisir d’accumuler votre épargne sur un seul et même compte ou de la dissocier en la répartissant sur plusieurs comptes. Ainsi, vous pourriez avoir une épargne pour faire face aux imprévus, une pour les achats importants ou les projets spéciaux et une épargne pour votre retraite.

Les PLUS!

Si vous avez des dettes qui vous coûtent cher, à cause d’un taux d’intérêt ou de frais élevés, il est souvent préférable de les rembourser avant de vous constituer une épargne. Si vous pouvez, optez pour un régime d’épargne qui permet de reporter l’impôt ou de ne pas en payer. Réduisez la limite de votre carte de crédit et payez toujours le solde à temps, ceci vous évitera de payer des intérêts. Évitez de retirer de l’argent liquide dans un autre guichet que celui de votre banque car les frais s’accumulent rapidement. Pensez en revanche à retirer de l’argent lorsque vous faites votre épicerie car ceci n’engendre pas de frais supplémentaires. Lorsque vous recevez une prime ou une hausse de salaire, n’augmentez pas votre mode de vie. Au contraire, si possible, placez cette augmentation dans un compte épargne ou augmentez les remboursements de vos prêts.

Chaque semaine, videz toutes les pièces de 25 cents et moins qui s’entassent dans vos poches ou dans votre portefeuille, et placez-les dans une tirelire. Déposez ensuite cet argent à la banque, comme le dit le proverbe, « Il n’y a pas de petites économies ».

Deuxième étape: essayez de réduire vos dépenses quotidiennes

Une fois que vous avez réalisé votre budget mensuel et que vous avez déduit vos dépenses fixes, vous obtenez la somme dont  vous disposez pour vos dépenses variables (nourriture, entretien  de la maison, sorties, loisirs, etc.) et vos dépenses inhabituelles  (réparations diverses, nouveaux appareils ménagers, etc.).  Tentez à présent de diminuer vos dépenses en bousculant  un peu vos habitudes ! Voici quelques pistes :

Factures
Vérifiez votre consommation téléphonique et Internet et supprimez toutes les options dont vous n’avez pas besoin. Si vous habitez seul, vous pourriez envisager de partager Internet avec l’un de vos voisins.

Épicerie
Évitez de faire votre épicerie tous les jours. Établissez un budget hebdomadaire pour votre épicerie, retirez ce montant en espèces et laissez vos cartes à la maison lorsque vous faites vos courses. Prenez l’habitude de consulter les circulaires et utilisez les coupons

Repas
Préparez vos dîners, vos collations et apportez votre thé ou  votre café au travail. N’achetez pas de plats surgelés mais préparez des grandes  quantités de soupes et de plats faits maison que vous pourrez ensuite faire congeler.

Sorties
Limitez vos sorties au restaurant et privilégiez les potluck. Profitez d’une multitude d’activités et de sorties à prix réduits ou gratuites en consultant les programmations des maisons de la culture, des organismes communautaires, des bibliothèques et des installations sportives de votre municipalité.

Vos achats
Achetez vos vêtements en fin de saison et profitez des soldes d’hiver et de printemps. Pensez également à magasiner dans les friperies, vous y trouverez régulièrement des articles d’excellente qualité à prix réduits. Avant d’acheter certains articles dispendieux et neufs (électro- ménagers, meubles, voitures, etc.), consultez les sites des petites  annonces et les magasins qui proposent des articles d’occasion.

Divers
Revendez les vêtements que vous ne portez plus lors d’une vente de garage ou à une friperie. Il en est de même pour les CD, DVD, livres, etc. N’oubliez pas l’épargne à long terme en cotisant à un REER  ou CELI : vous pourriez également avoir droit à un REEI. Pour vos soins corporels, pensez aux écoles !

Le fait d’épargner ne doit pas vous contraindre à vous priver de choses que vous jugez essentielles mais vous permettre de mieux gérer vos finances pour faire face aux imprévues. Faites vos choix en fonction de votre situation personnelle et financière et commencez à épargner régulièrement dès que vous le pouvez. Vous verrez qu’une meilleure gestion de votre budget vous permettra de réduire le stress relatif aux difficultés financières ; un stress qui au quotidien peut avoir un effet néfaste sur votre moral et, dans certains cas, sur votre santé mentale. Reprendre le contrôle de ses finances, c’est en quelque sorte reprendre le contrôle de certains aspects de sa vie.

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *