Nous pouvons vous aider

Nutrition générale adaptée à la FK

Une bonne alimentation pour un adulte atteint de fibrose kystique (FK) va au-delà du simple respect d’un régime alimentaire équilibré « normal ». Un régime alimentaire « normal » comprend un large éventail d’aliments, puisqu’aucun aliment ne renferme à lui seul tous les nutriments essentiels (notre combustible). En fait, le corps humain a besoin de plus de 40 nutriments différents pour être en bonne santé! Toutefois, la plupart des personnes atteintes de FK (soit 80 à 85 %) éprouvent des problèmes à digérer les aliments qu’elles consomment.

Ce problème est causé par une obstruction des conduits pancréatiques (une série de petits tubes reliant le pancréas à l’intestin grêle). Normalement, le pancréas libère des enzymes digestives dans les sucs pancréatiques. Ces enzymes traversent l’estomac et l’intestin, où elles dégradent les aliments de façon à ce que l’organisme puisse « absorber » les nutriments. Toutefois, chez les personnes atteintes de FK, le transport des sucs pancréatiques vers l’intestin est entravé. Les sucs ne parviennent pas à dégrader les aliments.

La prise d’enzymes pancréatiques au moment des repas et des collations aide votre organisme à mieux absorber les nutriments. Il est toutefois impossible de corriger entièrement le problème, même avec les puissantes enzymes disponibles aujourd’hui.

Déséquilibres énergétiques et FK

La plupart des personnes atteintes de FK ont besoin d’une quantité plus élevée de nutriments pour assurer un apport énergétique suffisant, leur croissance et l’entretien de leur état de santé globale. Ces nutriments comprennent des protéines, des graisses, des vitamines et des minéraux. En règle générale, vous avez besoin d’une quantité d’énergie une fois et demie supérieure à celle d’une personne non atteinte de FK. Votre organisme a de la difficulté à tirer les nutriments des aliments, ce qui peut mener à un déséquilibre énergétique, c.-à-d. que votre organisme consomme plus d’énergie qu’il n’en absorbe, d’où une perte de poids et une alimentation déficiente.

Si vous vous nourrissez mal, vous courez plus de risque de contracter des infections pulmonaires. Vous aurez également moins d’énergie pour pratiquer vos activités favorites. Enfin, une mauvaise alimentation affectera votre état de santé global et votre qualité de vie.

Comment prévenir le déséquilibre énergétique? D’abord, tentez de modifier vos habitudes alimentaires quotidiennes. Commencez par suivre le régime équilibré approprié pour une personne saine de votre âge. Un régime alimentaire bien équilibré comprend des aliments comme des viandes ou des substituts de viandes, des produits laitiers, des produits céréaliers, ainsi que des fruits et des légumes. Dans un deuxième temps, modifiez votre apport alimentaire quotidien en suivant les conseils ci-dessous :

  • augmentez la taille des portions,
  • ajoutez des collations hypercaloriques,
  • ajoutez une sélection de pains hypercaloriques,
    ajoutez des graisses supplémentaires,
  • limitez les aliments et les boissons « pauvres en calories » telles que le café, thé et bouillon clair.
  • Assurez-vous également de boire beaucoup de liquide (au moins 8 tasses par jour).

Les personnes atteintes de FK ont également des besoins en sel plus élevés, puisqu’elles en évacuent une plus grande quantité dans la sueur. Dans la plupart des cas, l’apport supplémentaire en sel peut être satisfait en salant un peu plus les aliments de tous les jours.

Pourquoi est-il important de consommer des aliments hypercaloriques?

Comme plusieurs personnes, vous êtes probablement préoccupé par les graisses et les « aliments gras » considérés comme « mauvais » pour votre taux de cholestérol. Toutefois, la plupart des personnes vivant avec la FK présentent des taux de cholestérol faibles ou normaux. Les graisses apportent plus du double de calories des protéines et des féculents, ce qui en fait une source d’énergie économique pour votre organisme. C’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à manger des graisses et des aliments gras supplémentaires!

Afin d’améliorer vos concentrations nutritionnelles et prévenir les carences vitaminiques, vous devez prendre des suppléments multivitaminiques et des multiminéraux, ainsi que d’autres suppléments, selon les besoins. Cela peut comprendre des vitamines E et K, du fer et du calcium. Si vous envisagez d’ajouter des suppléments à votre régime alimentaire, parlez-en d’abord à votre équipe de FK. De même, consultez votre équipe de FK avant de vous lancer dans toute thérapie « alternative » à base de suppléments.

N’oubliez pas que vous pouvez faire beaucoup pour compenser les problèmes digestifs occasionnés par la FK. Faites d’un régime alimentaire sain un élément essentiel de votre routine quotidienne!

Manger pour vous sentir mieux

La maladie a souvent tendance à limiter l’appétit. Pourtant, c’est précisément le moment où votre organisme a besoin de plus d’aliments pour respirer et lutter contre les infections et la fièvre. Si vous trouvez difficile de bien manger, essayez les laits frappés de type « boisson énergisante » offerts dans le commerce. Voici quelques marques courantes : Ensure®/Ensure Plus®, Boost®/Boost Plus®, Resource®/Resource Plus®, Scandishake® et le déjeuner instantané Carnation®. Demandez à votre diététiste/nutritionniste de vous conseiller la marque la plus appropriée. En général, il n’est pas nécessaire de recourir aux suppléments « prédigérés » (habituellement plus coûteux) quand vous êtes malade.

La consommation quotidienne de six à huit petits repas ou collations peut vous aider à vous rétablir. Si vous vous sentez trop fatigué pour cuisiner, tournez-vous vers des plats pratiques, tels les plats surgelés ou à emporter, ou encore, les potages complets en conserve.

Pendant toute la durée de la maladie, il est essentiel que vous ne perdiez pas trop de poids. Si vous n’arrivez pas à maintenir votre poids et à satisfaire à vos besoins nutritionnels au moyen des aliments et suppléments, vous pouvez envisager une méthode d’alimentation par sonde à domicile, par exemple, une gastrostomie (sonde gastrique).

Votre équipe de FK vous parlera probablement de cette option en cas de besoin, mais vous pouvez aussi aborder le sujet vous-même. Pour de meilleurs résultats, il vaut mieux envisager cette option avant d’avoir perdu trop de terrain sur le plan nutritionnel.

Le plan nutritionnel le mieux adapté à vos besoins

Les personnes vivant avec la FK n’ont pas toutes la même constitution, ni les mêmes besoins nutritionnels. Votre plan nutritionnel doit être taillé sur mesure, selon vos besoins particuliers. Votre plan nutritionnel devra aussi être revu régulièrement. Il doit être revu plus souvent encore, si vous planifiez une grossesse, une période d’allaitement ou une transplantation.

 

Source 

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *