Nous pouvons vous aider

La prévention de la déshydratation en fibrose kystique

Qu’est-ce que la déshydratation?

La déshydratation est la perte excessive de sel et de liquides corporels essentiels à la santé et au fonctionnement normal du corps. La déshydratation peut survenir durant une maladie aiguë (vomissement, diarrhée, fièvre), des températures très chaudes, de l’exercice ou des jeux très intenses et vigoureux, combinés à une hydratation inadéquate ou une consommation en sel insuffisante pour remplacer les pertes.

Les signes et symptômes de la déshydratation varient selon la sévérité. Les plus communs incluent mal de tête, vomissement, fatigue, bouche sèche, faiblesse, somnolence, irritabilité, yeux creux et cernés, manque de larmes, perte d’élasticité de la peau, urines foncées et odorantes et diminution de l’état d’éveil.

La déshydratation peut être dangereuse. Si ces symptômes apparaissent, contacter la clinique de fibrose kystique ou rendez-vous directement à l’urgence la plus proche.
Pourquoi les personnes atteintes de la fibrose kystique (FK) deviennent-elles déshydratées?

Perte de sodium : La fibrose kystique est causée par un défaut du canal de chlore qui fait en sorte que lorsque vous avez chaud et que vous transpirez, vous perdez, en plus de l’eau dans la sueur, une quantité beaucoup plus grande de sel qu’une personne qui n’est pas atteinte. Le mucus que vous produisez est par conséquent plus épais, ce qui entraîne le dysfonctionnement des poumons, du pancréas et du foie. Il vous faut donc remplacer ce sel perdu et bien vous hydrater.

Diminution de la soif : La sensation de soif ne se ressent pas aussi rapidement, ou parfois même ne se ressent pas du tout chez la personne atteinte de la maladie. Normalement, quand une personne transpire, le niveau de sel augmente dans le sang, créant ainsi la sensation de soif. Lorsqu’il y a trop de perte de sel, comme chez la personne fibrose kystique, on ne ressent plus la soif, même si le corps perd beaucoup de liquide. C’est ce qu’on appelle la déshydratation volontaire. On ressent la soif habituellement lorsque le corps détecte une concentration plus élevée de sodium dans le sang. Il se peut donc que vous n’ayez pas suffisamment soif pour bien vous hydrater (minimum de 2 litres de liquide par jour). De plus, les recherches ont démontré que même s’ils ont un accès libre à de l’eau, les jeunes avec la FK boivent 50% moins que ceux en santé.

Comment prévenir la déshydratation?

La clé pour prévenir la déshydratation en FK est d’augmenter les apports en sel et en liquides même en absence de soif. N’attendez pas, hydratez-vous! La prévention est le meilleur moyen d’éviter la déshydratation. Avec des symptômes légers de déshydratation, buvez beaucoup de liquide et mangez des collations salées telles que croustilles ou noix. Poursuivez l’apport en liquide et en sel bien après avoir cessé de transpirer ou de perdre d’autres types de liquides. Si les symptômes sont plus inquiétants, rendez-vous à l’urgence la plus proche. Des liquides et électrolytes intraveineux pourraient s’avérer nécessaires.

Pourquoi les boissons sportives ne sont-elles pas suffisantes pour les  personnes FK?

Les études démontrent que les personnes FK ont besoin d’au moins 50 mmol/L de sel afin de demeurer bien hydratées sous des conditions « extrêmes » (canicules, exercices intenses, etc). Le tableau ci-dessous indique que les boissons sportives contiennent moins du quart de la quantité de sel nécessaire. Elles contiennent parfois même moins de sel que certains breuvages communs.

Breuvage Contenu en sodium
Jus de tomate 118 mmol/L
Lait 23mmol/L
Gatorade® 19mmol/L
Powerade® 10mmol/L
Allsport® 10mmol/L

 

Vous pourriez ajouter un peu de sel aux boissons sportives. En ajoutant 1/8 de cuil. à thé de sel à 350 ml à celles-ci, vous obtiendrez la quantité nécessaire de sodium lors de votre activité physique.

Le lait au chocolat, un excellent choix après l’exercice

Le lait au chocolat est un breuvage fait de près de 85% d’eau. Il aide donc à remplacer une partie du liquide perdu durant l’exercice. Il procure des sucres simples aidant à réapprovisionner le corps de l’énergie utilisée durant l’exercice et contient des protéines de haute qualité qui construisent et réparent les muscles après un exercice. Riche en minéraux pour remplacer ceux perdus durant l’exercice, le lait au chocolat a bon goût et est une bonne source de calories.

Quels sont les autres moyens d’augmenter l’apport en liquide et en sel?

• Toujours avoir avec soi une bouteille d’eau et d’en boire même sans ressentir la soif
• Ajouter du sel aux aliments pour remplacer les pertes
• Manger des collations salées durant les périodes d’exercice
• Le jus de tomates est naturellement très salé et constitue un bon choix durant les périodes intenses de perte de sel.


Quelles collations sont élevées en sel?

Les collations suivantes sont salées et pratiques à transporter : cornichons, olives, noix, fromage, croustilles, craquelins, bretzels. Les bretzels ont l’avantage d’être relativement peu gras. Vous pouvez en manger une petite quantité sans enzymes. Ils sont donc un bon choix lorsque vous n’avez pas vos enzymes à portée de la main.

Quelques trucs pour augmenter la prise de sodium

Apportez une mini salière dans votre sac repas, ou laissez-en toujours une sur la table. Le sel d’ail, de céleri ou d’oignon peut ajouter du goût à certains mets et boissons (530 mg pour 1 margarita, à l’occasion!). Pour les becs fins, il existe sur le marché une intéressante variété de sels comme la fleur de sel, le sel fumé, le sel rose de l’Himalaya… pourquoi pas! Utiliser un moulin à sel permettra d’obtenir de plus gros cristaux et de consommer par le fait même plus de sel. C’est délicieux dans les salades et cela donne en même temps un petit croquant intéressant!

Avant de cuire un steak ou une autre viande au barbecue, frottez la pièce de viande avec du gros sel : cela fait ressortir le goût de la viande!

La déshydratation peut être un phénomène dangereux – n’hésitez jamais à appeler votre équipe ou à aller à l’urgence si vous pensez en souffrir.

 

Par Marjolaine Mailhot, Dt.P., M.Sc., nutritionniste-diététiste à la clinique de fibrose kystique de l’Hôtel-Dieu du CHUM, en collaboration avec Elise Jalbert et les diététistes spécialisées en fibrose kystique du Canada
Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *