Nous pouvons vous aider

Rentrée scolaire: le poids du sac-à-dos

La rentrée approche à grand pas et les derniers achats sont en cours, notamment celui du fameux sac-à-dos. Cependant, il s’avère que le choix de celui-ci peut avoir grande importance. Les recherches ont démontré que les personnes vivant avec la fibrose kystique courent un risque élevé d’adopter une mauvaise posture et d’éprouver des douleurs. La posture est influencée par de multiples facteurs, notamment l’humeur (vous avez déjà remarqué que vos épaules s’affaissent en cas de déprime?), l’environnement, le sexe, l’état de santé général et les habitudes personnelles.

Les enfants transportent de grandes quantités de fournitures scolaire quotidiennement. Entre tenant compte des stylos, de la calculatrice, des cahiers et des livres en plus du lunch, on peut facilement arriver à un poids trop important pour un enfant.

Les complications posturales

Les complications posturales émanent souvent de changements des tissus mous, comme une modification de la longueur des muscles en raison de l’adaptation à une posture non idéale, qui peut réduire la flexibilité ou l’amplitude articulaire. Chez les personnes FK, les parties du corps généralement touchées sont les épaules, la cage thoracique et le haut du dos. L’altération de la fonction musculaire inculque un nouveau sens d’application de la force ou compromet le soutien des os auxquels les muscles sont reliés, les tirant dans des directions non idéales, ce qui peut entraîner des déformations de l’ossature telles qu’une lordose accentuée (appelée dos rond ou cyphose dorsale), laquelle expose la colonne à un risque de fractures vertébrales. La douleur peut se manifester à toute étape de ces changements, à mesure que le corps s’adapte à ces positions modifiées et que l’amplitude articulaire diminue. Parmi les sources d’inconfort, notons les points de douleur des muscles raccourcis, la pression exercée sur des points faibles du squelette et l’hyperextension des parties du corps en posture non idéale. Pour en savoir plus sur les divers éléments concernant la posture des personnes FK, vous pouvez consulter cet article disponible sur notre site Internet.

La plupart des chiropraticiens et des physiothérapeutes estiment que le poids total du sac ne devrait pas dépasser 10% du poids de l’enfant. Pour un enfant pesant 40 kilos, son sac ne devrait donc pas dépasser 4 kilos. Or, en moyenne, un sac à dos pèse dans les 8 kilos. Cet excès de poids sur le dos de nos enfants peut avoir de multiples répercussions, les enfants adaptant leur posture à la charge, ce qui comprime les disques intervertébraux et peut causer de multiples problèmes.

Quels sont les signes que le sac-à-dos de votre enfant est trop lourd ?

Les maux de dos, les courbatures et les douleurs à l’épaule sont les signes les plus évidents, notamment s’ils apparaissent en cours de semaine pour s’estomper en fin de semaine. D’autres douleurs peuvent être le signe d’un sac trop lourd, comme celles aux genoux, aux hanches ou encore au bas du dos.

Selon l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec (OPPQ), si notre enfant se plaint de douleurs lorsqu’il porte son sac, s’il est trop penché vers l’avant ou l’arrière, s’il soutient son sac avec ses mains lorsqu’il est sur son dos ou si sa démarche est laborieuse, il est fort probable que son sac soit trop lourd ou mal ajusté.

La marge de manœuvre pour baisser le poids est faible. L’élève peut bien évidemment utiliser son casier pour ne pas avoir à transporter tous ses livres durant toute la journée. On peut essayer de limiter les contenants en plastique, bien répartir le poids en plaçant les objets les plus lourds au plus près du corps et bien ajuster les courroies.


À l’achat, il est possible d’opter pour un sac à dos en tissus léger, avec des courroies en S larges et bien coussinées. Certains sacs sont munis de soutien lombaire ou de courroies entourant la taille, ce qui permet de tenir la charge près du corps. Enfin, il reste aussi l’option du sac à roulettes.

Le sac à dos idéal

• Il ne doit pas être trop grand afin d’éviter que l’enfant le remplisse de façon exagérée.
• Il ne doit pas être plus large que le dos de l’enfant.
• Il doit être équipé de bretelles rembourrées assez larges et facilement réglables.
• Il doit coller le plus possible au dos de l’enfant, et être attaché bien haut sur les épaules.
• Il doit posséder de multiples pochettes utiles pour répartir le poids des objets.

Sources et pour en savoir plus

http://www2.csdm.qc.ca/FSeguin/parents/ressources/sacs_a_dos.pdf
http://www.lepoint.fr/actualites-sciences-sante/2010-03-08/les-effets-des-sacs-a-dos-trop-lourds/1055/0/431480
https://quebec.huffingtonpost.ca/2014/08/28/sac-a-dos-enfants-trop-lourds_n_5732084.html
https://www.20minutes.fr/magazine/rentree-des-classes/fournitures/le-cartable-un-poids-de-plus-en-plus-lourd-3442/
http://www.yoopa.ca/education/ecole/etude/sacs-dos-attention-au-poids
https://oppq.qc.ca/

Partager : 
  • Écrire un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *